MARDUK


MARDUK
MARDUK

MARDUK ou MARDOUK

Le dieu le plus important du panthéon babylonien, à partir du \MARDUK XIIe siècle. C’est, dans la théologie classique, le fils d’Enki-Ea, le dieu de la sagesse, dont il a hérité la science, la magie et une grande compassion pour l’humanité.

À l’origine, Marduk n’était qu’un dieu, agraire sans doute, de Babylone, dont le culte ne paraît pas avoir dépassé la notoriété locale. Il y occupait l’Esagil, la «maison à la tête élevée», que flanquait la tour à étages, la tour de Babel: l’Etemenanki, la «maison-fondement du ciel et de la terre». Il ne devint divinité nationale que sous Nabuchodonosor Ier (\MARDUK 1124-\MARDUK 1103), après le retentissant succès remporté sur les Élamites, qui rendirent aux Babyloniens la statue du dieu qu’ils avaient précédemment enlevée.

Cet événement donna lieu à une floraison littéraire, dans laquelle on trouve le Poème de la Création , rédigé pour expliquer mythiquement comment les dieux ont abandonné la première place à Marduk. Celui-ci y apparaît comme le créateur du cosmos et l’initiateur de l’existence de l’homme. Puis les scribes du cercle de l’Esagil favorisent une tendance, d’ailleurs générale, à l’énothéisme, en concevant chaque divinité comme un aspect de leur dieu (Sin, le dieu-Lune, était Marduk quand il illuminait les cieux, etc.), mais ils ne purent éliminer les grandes divinités poliades des métropoles babyloniennes.

Marduk, pourtant, absorbe presque complètement la personnalité d’Enlil, de Nippur, comme représentant le pouvoir divin suprême et actif; et le même nombre 50 les désigne l’un et l’autre; il s’ensuit une cristallisation, autour de Marduk, de nombreuses épithètes glorifiant sa puissance. Son animal est le dragon; sa planète, Jupiter; son symbole, la houe, dernière trace de son caractère primitif. Son fils est Nabu, dieu de l’écriture; à basse époque, ce dernier finit par concurrencer son père, que l’on appelle désormais simplement Bel (le «Seigneur»).

Lorsque les Assyriens eurent contact avec la Babylonie, ils manifestèrent le plus vif intérêt pour Marduk. Une seule tentative, due à Nabonide, roi de Babylone, de \MARDUK 556 à \MARDUK 539, chercha à faire reculer le culte du dieu, au profit de Sin, mais elle tourna court devant l’hostilité des Babyloniens et à cause de la mort du roi, défait par le Perse Cyrus; et le triomphe de Marduk se prolongea jusqu’à l’extinction de sa ville, où Antiochus Ier construisit encore pour lui, à l’époque hellénistique.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • MARDUK — (Heb. מְרֹדָךְ, Jer. 50:2), patron deity of the city of Babylon. Although known as a minor god as early as the third millennium, Marduk became an important local deity at the time of the advent of the First Babylonian Dynasty as can be seen… …   Encyclopedia of Judaism

  • Marduk — und sein Drache Zeichnung nach einem babylonischen Rollsiegel Marduk (sumerisch: DINGIRAMAR.UD Kalb des Utu ; DINGIRTU.TU.eribu Die untergehende Sonne [1]) war der Stadtgott von Babylon und später der Hauptgott der …   Deutsch Wikipedia

  • Marduk — Marduk …   Википедия

  • Marduk — (Merodach bíblico) fue el nombre de un dios de la ultima generación de Mesopotamia y la deidad patrona de la ciudad de Babilonia, quien, cuando esta ciudad se convirtió en el centro político de los estados unificados del Valle de Eufrates en los… …   Enciclopedia Universal

  • Marduk — Màrduk m DEFINICIJA mit. vrhovni bog Babilona, u mezopotamskoj religiji tvorac čovjeka i svijeta; junak mita Emuna Eliš o stvaranju Babilona; njegovo svetište bilo je u Kuli babilonskoj ETIMOLOGIJA hebr. merodak …   Hrvatski jezični portal

  • Marduk — [mär′dook΄] n. [Bab] Bab. Myth. the chief deity, orig. a local sun god …   English World dictionary

  • Marduk — Para otros usos de este término, véase Marduk (desambiguación). Marduk y su dragón , de un sello cilíndrico de Babilonia. Marduk (acadio AMAR.UTU, en la Biblia Merodach מְרֹדַךְ) fue el nombre de un dios de la última generación de Mesopotamia y… …   Wikipedia Español

  • MARDUK —    Babylonian god. The origins of this god are obscure, and even the etymology of his name is unclear, a matter that already occupied the minds of Babylonian scholars in antiquity. In later times, his symbol was the hoe, which may reflect some… …   Historical Dictionary of Mesopotamia

  • Marduk — /mahr dook/, n. Babylonian Relig. the chief of the Babylonian deities. Also, Merodach. Also called Baal Merodach. * * * or Bel In Mesopotamian religion, the chief god of the city of Babylon and the national god of Babylonia. He began as a god of… …   Universalium

  • Marduk — Pour les articles homonymes, voir Marduk (homonymie). Le dieu Marduk et son dragon Marduk (en akkadien, AMAR.UTU en sumérien) ou Mardouk, appelé aussi B …   Wikipédia en Français